NPQ : le systeme et ses mondes (k²...)

La références des règles et les documents liés aux univers

Outils pour utilisateurs

Outils du site


npq:choixregles

Choix des règles et discussions

<align left></align> <align left></align>

Un peu d'historique

<align left></align> <align left></align>

Pourquoi attribut et compétences

<align left></align> <align left></align>

Les dés

<align left></align> <align left></align>

Le dé pour les attributs

<align left></align> <align left></align>

Le score pour les compétences

<align left></align> <align left></align>

Le système de magie  

<align left></align><align> <indent> </indent>La magie est une problématique peu soulevée : rares sont les mages “purs”. Tous les personnages du monde de K2 sont des mages dans l'absolu, mais généralement, les guerriers se servent de l'a magie pour taper plus fort et ça se limite à ça de ce côté. D'un autre côté, il y a la possibilité d'avoir des pouvoir magiques ethniques (Maitre des Plantes, Mégaganta,Suburien, etc), que l'ont appelle Secrets. Chaque ethnie a des secrets, soit passifs (augmentation d'une capacité, comme le Jardinage Magique), soit actif (déclenchement via des points de magie). Pour les secrets actifs, la réussite n'est PAS automatique, c'est pourquoi rares sont les guerriers qui utilisent directement la magie, ils préfèrent les objets magiques. </align>

Les domaines de magie  

<align left></align><align> <indent> </indent>En dehors de ces pouvoirs spécifiques, il est possible d'être mage en tant que domaine (ou archétype). Il existe deux types de magie : la magie “divine” et la magie “profane”. La magie divine provient directement du Dieu tutélaire de la personne, alors que la magie profane provient de la personne elle-même. Attention à ne pas faire d'amalgame : un guerrier peut très bien utiliser une magie divine (avec les difficultés classiques d'un guerrier) en faisant appel à son Dieu, tout comme il peut lancer un sort profane (typiquement pour taper plus fort ou ajouter un effet sur ses coups). </align><align> Les domaine de magie correspondent généralement à des archétypes : Membre d'un clergé pour la magie divine et Magicien pour la magie profane. La différence tient en la manière de le jouer : le magicien compte essentiellement sur lui pour ses sorts et sa magie, alors que le prêtre compte sur son Dieu. On ne fait pas de distinguo entre la magie spontanée et la magie acquise. Il n'y a pas de notion de préparation de sorts, juste une quantité de sorts connus. Ces sorts peuvent être appris ou donnés (dans le cas de la magie divine, par le Dieu, pour la magie profane, il s'agira plutôt d'expérimentations). </align><align> Un domaine de magie donne accès à une certaine quantité de Branches de magie (dans le jargon D&D, on parle d'Écoles de magie). Ce n'est que ce que le sujet PEUT apprendre, pas ce qu'il sait. Il existe une section pour l'apprentissage des sorts assez fournie. Chaque branche est découpée en 6 niveaux, regroupant des sorts d'une même puissance. L'accès à un niveau donne juste la possibilité au sujet de lancer les sorts de ce niveau, pas la capacité de lancer tous les sorts de ce niveau, il lui faudra apprendre les sorts un par un. </align>

Le lancement des sorts

<align left></align> <align left></align>

L'équilibrage de la magie

<align left></align>

npq/choixregles.txt · Dernière modification: 2012/10/02 15:55 (modification externe)